Faire son "lait" végétal

Pixabay
Trempez, mixez et filtrez! Vous obtiendrez à la fois une boisson et un ingrédient coup de pouce pour vos biscuis et apéritifs.

Les laits végétaux sont de plus en plus répandus en grandes surfaces suite à la montée des critiques envers le lactose et les produits laitiers. Cependant, la plupart des boissons proposées contiennent à peine 5% d'oléagineux purs (régulièrement, ils sont "coupés" avec du riz). Même si l'épargne économique est minime (il s'agit d'une dizaine de centimes par litre si l'on prend tout en compte), faire ses propres laits végétaux permet de s'assurer de leur composition et de varier les goûts. Leur fabrication évite également les déchets puisque l'okara (la pulpe résiduelle des oléagineux après le filtrage)  est réutilisé en cuisine pouvant servir de liant, d'épaississant ou encore de chapelure.

Pour obtenir 0,5 litre de boisson végétale

Ingrédients

  • 65 grammes d'oléagineux biologiques (ici 30 grammes d'amandes et 35 grammes de noisettes);
  • 0,5 litre d'eau;
  • Sirop d'agave;
  • Concentré de vanille;
  • Pincée de sel.

Matériel nécessaire

  • Un blender;
  • Une étamine;
  • Un entonnoir;
  • Une bouteille où conserver la boisson.

Marche à suivre

  • Faites tremper 65 grammes d'oléagineux (8 heures pour les amandes et les noisettes; à peine 2 heures pour les noix de cajou).
  • Rincez bien vos oléagineux puis placez les dans un blender recouverts d'un demi-litre d'eau.
  • Mixez à pleine puissance durant 1 ou 2 minutes.
  • Il est temps de filtrer: placez votre étamine dans l'entonnoir au-dessus de votre bouteille. 
  • Versez le liquide et pressez le plus possible l'étamine afin de récupérer un maximum de liquide.
  • D'un côté, vous obtenez une boisson végétale pure, de l'autre, vous récupérez de l'okara d'oléagineux.
  • Vous pouvez affinez le goût de votre boisson en y ajoutant du sirop d'agave, du sirop de datte (une simple datte mixée avec de l'eau), du sirop d'érable, de l'extrait de vanille, etc. N'oubliez pas la pointe de sel qui exhaussera le goût!
  • Compte tenu de notre utilisation des laits végétaux (principalement pour des porrides au petit-déjeuner) et de l'absence de conservateur, nous privilégions la confection de petit volume. 

 

Simple, non?

Le "lait"
Le "lait"
L'okara
L'okara

Que faire de l'okara?

 

L'okara désigne originellement la pulpe de soja résultant du filtrage de sa boisson. Par extension, il désigne aujourd'hui toutes les pulpes issues de la fabrication de boisson végétale.

 

L'okara a de multiples utilités. De notre côté, nous l'utilisons essentiellement en pâtisserie pour remplacer une partie de la farine. Sa texture permet d'alléger les recettes et de leur donner un arrière-goût de noisette, d'amande, etc.

 

Mais l'okara peut également servir dans la préparation de mets salés en servant de liant dans les soupes, en remplaçant n'importe quelle chapelure ou pour alléger une tapenade, un houmous, etc.

 Encore une fois, vous constaterez que la cuisine est avant tout faite d'expériences et de tests,

n'hésitez pas à nous partagez vos recettes!