Les eaux minérales en bouteille: arnaque ou bienfait?

Des eaux riches en minéraux peut-être... mais qu'en est-il de leur assimilation?
Des eaux riches en minéraux peut-être... mais qu'en est-il de leur assimilation?

Vaut-il mieux acheter de l’eau en bouteille ou consommer celle du robinet ?

Si l’on se tourne vers l’eau commercialisée, laquelle choisir ? quels minéraux privilégier ?

 

Et oui, vous ne rêvez pas, cet article va parler d’eaux minérales…mais, d’où nous est venue cette idée ?

 

Et bien, comme d’habitude, d’une simple discussion… cette fois-ci entre Yannick et un acteur de la production d’une eau minérale valaisanne (évitons de faire de la pub dans cet article afin de rester le plus neutre possible). Une eau minérale, surtout commercialisée, doit-elle être fortement minéralisée ou non ? Telle était la question restée sur les lèvres de Yannick ce jour-là. Nous étions loin d’avoir un avis tranché sur le sujet… et à vrai dire, il l'est encore moins après ces quelques recherches. Il y a cependant des choses très intéressantes qui ressortent d’internet et que nous allons tâcher de vous transmettre.


L'explosion commerciale des eaux minérales

Il y a sûrement plusieurs causes différentes de l’effervescence commerciale des eaux minérales. Il y a cependant un point qui nous a un peu plus attiré que les autres : celui de l’agriculture intensive moderne.

L’agriculture intensive moderne aurait créé des carences dans nos sols et occasionné des modifications sur leur équilibre acido-basique. Elle aurait également causé la perte de certains micro-organismes qui nous aidaient à mieux assimiler les fameux minéraux des sols.

Il s’agit là d’un discours qui ressort très souvent sur la toile et c’est également l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes se tourneraient vers les eaux minéralisées (à comprendre, celles vendues en bouteille dans le commerce). 

     
 

Est-ce que nos sols sont si pauvres que cela en minéraux ?

 

Cette question mériterait un article à elle seule.

 

Aujourd'hui, nous essaierons avant tout de comprendre pourquoi tant de gens boivent des eaux fortement minéralisées.

 
     

Privilégier une eau plus minéralisée afin d’accéder à plus de minéraux qu’en buvant une eau standard semble logique.

Il y a cependant un hic :

les plantes sont les seules à pouvoir « extirper » les minéraux du sol pour leur propre besoin. C’est en les mangeant que nous avons accès aux minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre corps.

Avant de nous intéresser aux différents types d’eau minérale, il nous paraît essentiel de comprendre comment notre corps assimile ces fameux minéraux et quels sont leurs rôles.

Assimilation des protéines

Le système digestif absorbe six groupes principaux d’aliments que nous connaissons de près ou de loin :

  1. Les protéines,
  2. Les glucides,
  3. Les lipides,
  4. Les minéraux,
  5. Les vitamines,
  6. l’eau.

Sans eau ni micro-aliments (c’est-à-dire les vitamines et les minéraux), il nous est impossible d’assimiler les macro-aliments (les protéines, les glucides et les lipides). Par exemple, le zinc (Zn) et le silicium (Si) sont nécessaires pour former les protéines et les lipides du corps humain.

Les minéraux assurent également la croissance et la maintenance de tous les tissus corporels. L’une des fonctions les plus importante des minéraux est la régulation des processus biologiques et physiologiques de la cellule (le fameux calcium pour le développement de nos os ainsi que le fonctionnement de notre système nerveux et bien d’autres effets). 

     
 

Bref, vous l’aurez compris : les minéraux nous sont indispensables.

 
     

Dans son article sur l’absorption des minéraux, Marc Henri  dit : 

"Il y a aussi le problème de l'interférence entre les différents minéraux au niveau de l'absorption intestinale car les minéraux peuvent très bien interagir entre eux et s'affecter mutuellement pour ce qui concerne l'absorption ou le métabolisme. Plus un certain minéral intervient dans de nombreux processus métaboliques, plus ses possibilités d'interaction avec les autres minéraux sont grandes. Quelques-unes de ces interactions sont représentées dans le diagramme ci-dessous, les flèches indiquant des antagonismes entre les différents minéraux pour l'absorption intestinale. Ces interactions peuvent être regroupées en six catégories principales."

Autant vous dire que les interactions sont plutôt... multiples. L’assimilation de nos minéraux ne sauraient tenir dans un simple résumé comme le nôtre (rire). Pour vous en donner un avant-goût, voici un exemple d’interaction exposé dans ce même article (avec des parenthèses pour ceux qui ne connaîtraient pas forcément le système digestif) : 

"Lorsqu'un minéral soluble est ingéré, le pH acide de l'estomac favorise la solubilisation, mais lors de l'arrivée dans l'intestin, la solubilité décroît et les minéraux tendent à se lier avec des anions (ion ayant gagné un ou plusieurs électrons, on dit alors qu’il est chargé « négativement », son inverse est le cation) ou des ligands (atome, ion ou molécule pouvant se lier à d’autres atomes, ions, etc.). Ceci se produit en général dans le jujénum et l'iléum (ce sont deux parties de notre intestin grêle) où les ions métalliques peuvent être séquestrés dans des complexes très stables et hautement insolubles, ce qui empêche toute absorption des minéraux concernés."

Il y a bien entendu d’autres formes de compétition au niveau de ces minéraux, telle qu’une compétition entre deux cations pour un même transporteur actif, une faiblesse enzymatique qui empêcherait la fabrication de certaines protéines de transport essentiel pour nos minéraux, etc.

La présence ou l’absence de vitamine peut grandement influencer l’absorption de nos minéraux. Par exemple, la présence de vitamine D est nécessaire pour l’absorption du calcium, alors que trop de vitamine B3 inactive la D. Par conséquent, un problème d’absorption de calcium pourrait venir d’une inactivation de vitamine D par excès de B3.

Venez vous perdre vous aussi dans ces interactions entres vitamines et minéraux afin de pas banaliser les manques de minéraux telle que cette fameuse affirmation: 

     
 

Anémie = manque de fer è injection de fer ç LOL

 
     

N’allons pas trop chercher dans les détails afin de ne pas perdre de vue le but de cet article, qui est de vous donner une information facilement accessible (et de ne pas nous perdre nous-mêmes dans des détails qui nous dépassent également…).

Dans tous les cas, un manque de fer peut autant provenir d’une carence d’absorption que d’utilisation. Le meilleur moyen de palier à une anémie est donc de vous plonger entièrement dans le sujet, de chercher les informations par vous-mêmes, de consulter plusieurs d’avis différents, de tester les différentes solutions proposées afin de trouver votre vérité.

 

Revenons à nos moutons, ou du moins, à nos bouteilles. Vous l’aurez compris : nos minéraux restent essentiels pour le corps humain, et leur assimilation peut être facilement influencée (en bien ou en mal) de par la présence ou non d’autres aliments.

Que boire?

Voici une petite vidéo de l’émission ABE sur les eaux minérales, qui date quand même de 2008 et qui compare tout d’abord les différents points d’eau de suisse puis l’eau en bouteille avec celle de nos robinets. 

Certaines eaux vendues en magasin sont qualifiées de fortement minéralisées et peuvent être composée de plus de 2000 mg de minéraux par litre d’eau ( par exemple, Contrex et ses 2078 mg de résidus secs). Les résidus secs sont toujours notés au dos des bouteilles que nous achetons. Ici s’affrontent deux écoles :

  • Les entreprises qui privilégient les eaux les moins minéralisées possible afin d’en améliorer le goût
  • Celles qui recherchent absolument ces minéraux.

Premier constat de notre part face à ce reportage : à aucun moment, on parle de l’assimilation des minéraux. La comparaison est uniquement faite sur la quantité de minéraux contenue dans plusieurs eaux. Il aurait pourtant été primordial de se demander si, premièrement, les minéraux contenus dans ces eaux sont assimilables et si, deuxièmement, à combien de pourcentage, s’élèverait l’assimilation. Nous n’avons malheureusement pas trouvé de preuves satisfaisantes sur le sujet pour vous donner des réponses dans cet article. 

Dans la vidéo de Loïc Sallet, est fait le lien entre eaux minérales hautement ferriques et certaines eaux minérales que l’on achète en magasin. Le vidéaste relève l’intérêt d’une eau fortement minéralisée bue directement à la source de par sa dynamisation naturelle. L’information la plus intéressante que nous avons tirée de cette vidéo concerne le temps de stagnation de l’eau en bouteille ou dans un verre. En effet, une eau qui stagne dans un verre voit son état, son aspect et son goût changer au fil du temps… ceci concerne également les eaux fortement minéralisées et est dû à l’oxydation des métaux présents dans l’eau.

Ainsi, la question primordiale à se poser n’est pas de savoir si une eau est fortement minéralisée

mais plutôt de savoir dans quel état sont ses minéraux.

Bien évidemment, la meilleure façon de procéder serait d’aller visiter  les sites de mises en bouteilles et d’observer notre réseau d’eau afin de savoir si, à un moment où à un autre, l’eau stagnerait et perdrait de sa valeur. En dépit de réponses claires, vous pouvez au moins être sûrs que, en attendant, nous ne verrons plus nos verres trainant sur la table basse de la même façon. 😉


Notre conclusion

Nous espérons que nous vous avons donné assez d’informations à traiter, car, vous vous en doutez, vous n’aurez aucune réponse claire ni précise en lisant cet article (vous commencez à vous y habituer non ?). Nous pensons cependant qu’une eau en bouteille fortement minéralisée n’est pas la meilleure solution pour combler un problème de carence en minéraux et que l’eau de notre réseau, du moins ici en Valais, est amplement suffisante.

 

Évitons le plus possible de boire des eaux qui aurait traîné trop longtemps dans nos gourdes ou sur la table du salon. Si vous souhaitez tout de même acheter de l’eau en bouteille, évitez le plus possible la matière plastique (les dangers liés au bisphénol n’ont pas été abordés ici mais ils le sont très régulièrement sur la toile).

 

Vous voulez améliorer votre apport en minéraux ? Privilégiez vos assiettes plutôt que d’investir dans des eaux fortement minéralisées comme vous le suggèrent les publicités de certaines grandes marques. 

N’hésitez pas à nous contacter pour lancer la discussion et à utiliser notre MindMap afin d’avoir encore plus d’informations à ce sujet.

Santé !