1Q2R: Le nerf vague

Prêts à suivre Alex et Yannick dans cette nouvelle aventure?
Prêts à suivre Alex et Yannick dans cette nouvelle aventure?

Le deuxième Une Question, Deux Réponses, le podcast d’Alex et Yannick est en ligne !

Le sujet du jour: Le nerf vague!

Si vous préférez la lecture à l’écoute, alors voici son contenu.


Le sujet du nerf vague est souvent mentionné dans la littérature médicale, nous n’avons donc pas eu de problèmes à trouver des informations sur ce sujet. Au contraire, nous avions trop d’informations ! Nous n’allons pas entrer dans les détails mais plutôt rester très…vague (vous avez saisi ? ;-)) afin de vous donner une information globale et compréhensible. Si vous souhaitez plus de détails, n’hésitez pas à nous poser des questions plus précises sur le sujet !

 

Connaître l’existence et le rôle du nerf vague est important, car il peut être responsable de certains problèmes digestifs. Comme il est toujours plus facile de se concentrer sur la conséquence plutôt que sur la cause d’un problème, on préférera vous prescrire des médicaments plutôt que de gérer le problème de fond… Pas de panique ni d’offuscation, nous sommes néanmoins conscients qu’il existe encore un paquet de médecins compétents ;-)

 

Une multitude de solutions diverses et variées permettent pourtant de prendre soin du nerf vague et de le soulager. Vous êtes adeptes des toutes petites techniques qui changent vraiment la vie ? Découvrez quelques astuces ultra simples qui vont augmenter votre bien être journalier. Vous privilégiez plutôt les gros moyens ? Sachez qu'il existe une opération chirurgicale qu'Alex vous décrit dans le podcast. Dans cet article, nous nous focalisons par contre sur les habitudes du quotidien.

Qu'est-ce que le nerf vague? Que fait-il?

Le nerf vague est également appelé « nerf pneumogastrique », « nerf cardio-pneumo-entérique », « nerf parasympathique » ou « nerf cardiaque ». Il innerve le cœur et a un impact sur l’appareil respiratoire, les glandes surrénales, le pancréas, la thyroïde ainsi que sur le système digestif. Le nom de « nerf vague » vient du fait que c’est le nerf le plus étendu des nerfs crâniens. Il a un rôle moteur, sensitif et également autonome. C’est d’ailleurs sur cette dernière fonction que nous avons choisi de nous focaliser. Le nerf vague a son origine dans le cerveau ; il s’agit du dixième nerf crânien.

 

 

 
  Le nerf vague est LE nerf du système parasympathique.  
     

Ce nerf doit faire face à de grosses inflammations notamment dues à notre rythme de vie actuel. Or, toutes les maladies auto-immunes viennent de ces problèmes inflammatoires. Par exemple :

  • la polyarthrite rhumatoïde, une maladie chronique des articulations ;
  • l’endométriose, une maladie gynécologique.
  Rapide parenthèse sur les systèmes sympathique / parasympathique  
 

Le système parasympathique permet de gérer le repos et la digestion. Le système sympathique va gérer, quant à lui, la fonction de « lutte ou fuite ». C’est celui qui active toutes les fonctions de notre corps.

Aujourd’hui nous activons beaucoup trop souvent le système sympathique et pas assez souvent le parasympathique.

C’est pour cela que la tonicité du nerf vague est très importante !

 

Variation du tonus du nerf vague (ou plutôt "tonus vagal")

 Le tonus vagal conditionne l’activation du système nerveux parasympathique. Agir sur notre respiration permet « d’entrainer » la tonicité du nerf vague. Il y a un lien étroit entre la respiration et la fréquence cardiaque. Généralement, l’inspiration fait légèrement accélérer le cœur alors que l’expiration le fait légèrement baisser. Le but du jeu, pour améliorer le tonus vagal, est de gérer votre respiration en vous focalisant surtout sur l’expiration en la ralentissant.

 

Créez une différence entre l’inspiration et l’expiration afin d’activer plus souvent le système nerveux parasympathique, celui qui sera responsable du repos. Le fait d’améliorer le tonus vagal vous permettra également d’améliorer plusieurs fonctions corporelles telles que la pression artérielle ou la digestion.

D'autres manières de prendre soin du nerf vague

  • La stimulation mécanique telle que les gargarismes et les fredonnements ;
  • La méditation et tout exercice qui a pour but d’activer le système parasympathique ;
  • La gestion de l’équilibre acido-basique : de manière très très simplifiée, certains aliments vont être acidifiants pour l’organisme alors que d’autres seront basifiants. Un bon équilibre entre les deux permet de limiter les processus inflammatoires au niveau intestinal.

A retenir

Le nerf vague est un grand nerf de frein de l’organisme. Il est donc en lien direct avec notre santé. Son manque de tonicité contribue à beaucoup de problèmes apparaissant dans divers systèmes corporels, surtout lorsqu’il s’agit de soucis inflammatoires. La dépression, les idées noires, la mauvaise alimentation ou encore le manque de repos détériorent le tonus du nerf vague, ce qui accroît les problèmes de santé.

En bref :

Nerf vague affaibli ==> plus d’inflammation ==> nerf vague encore plus affaibli

La boucle est bouclée !

  Nos conseils pour chouchouter votre nerf vague tiennent en quelques mots:  
 

Reposez-vous.

Travaillez sur votre respiration (rappelez-vous de la cohérence cardiaque).

Faites gaffe à votre alimentation.

 

Articles à lire


Si un sujet vous intéresse et que vous souhaitiez faire travailler les méninges d'Alex et Yannick, n'hésitez pas à envoyer vos questions à: yannicketalex@gmail.com.