Les jeux vidéo? et si on en parlait?

Les jeux vidéo sont un sujet dont on parle peu ou du moins pas assez souvent en positif. Il est certes facile de trouver des articles parlant négativement des jeux vidéo ; ceux-ci pouvant rapidement devenir addictifs… mais pourquoi le sont-ils ? Nous allons essayer de faire la part des choses aujourd'hui.


Vous avez dit "addictif"?

Les jeux vidéo où nous sommes les plus susceptibles de rester crochés sont ceux où l’on incarne un « avatar » dans un monde ouvert qui évolue continuellement, même lorsque nous n’y jouons pas (World of Warcraft, Aion, etc.). Les notions d’évolution et de niveau nous donnent sans cesse envie de nous améliorer afin de ne pas rester à la traîne. L’idée d’objectif qui y est relative est intéressante et peut (doit ?) être transposée dans la vie de tous les jours, car sans objectifs bien définis nous ne pouvons rien faire. C’est pourquoi Yannick s’inspire des jeux vidéo pour mettre en place des objectifs avec ses « clients ».

 

N’oublions pas non plus que le jeu vidéo peut devenir un refuge face à la vie de tous les jours, notamment pour les adolescents ou les jeunes adultes ayant pas mal de soucis dans la société et qui s’en sentiraient exclus. Bien entendu, il faut, comme d’habitude, éviter les extrêmes.

     
   L'avis de Yannick  
 

Je ne pense pas que les problèmes de dépendance aux jeux vidéo viennent de ceux-ci. Encore une fois, si nous sommes une personne émotionnellement stable, que nous nous connaissons bien et que nous savons gérer notre temps de repos/travail, le retour à la réalité sera simple. On a tendance à diaboliser les jeux vidéo pour leur côté addictif alors que la bonne chose à faire serait plutôt de se concentrer sur le pourquoi. Pourquoi cette personne est accro à ce jeu vidéo ? En fait, la plupart des « dépendants » ont avant tout un autre problème que le jeu en lui-même (problème sociétal, familial, professionnel, etc.). Le plus souvent, régler ce problème réglera en même temps le problème de dépendance.

 
     

S'inspirer des jeux vidéo dans la vie de tous les jours?

C’est le but de cet article ! Pour tous ceux qui jouent de temps en temps (ou plus =)), vous savez à quel point ces jeux peuvent devenir prenants. Il est difficile de jouer simplement une heure, car il y a tellement de choses à faire que le temps file rapidement. Les jeux sont de plus en plus complets dans des mondes de plus en plus ouverts et gigantesques.

Analysons ce que nous pouvons tirer des jeux en les incorporant dans notre vie quotidienne.

Un objectif réalisable et quantifié dans le temps

Lorsque vous acceptez une quête dans un jeu vidéo, vous avez un objectif précis à accomplir, vous pouvez également gagner un objet en fin de quête ou alors cette dernière vous fera avancer dans l’obtention de votre objectif final (niveau d’expérience, équipement, etc.). On peut reporter ce procédé à la vie de tous les jours en nous fixant des objectifs, en les évaluant et en nous donnant des deadlines (date butoir pour les réaliser). Il faut également garder en tête qu’un objectif peut ne pas être directement rentable, il peut être une étape d’un objectif plus important.

Vous avez un projet ? Posez-le par écrit comme une quête que vous trouverez dans un jeu vidéo. Planifiez-le dans votre agenda. Il doit être réalisable et il doit faire partie de vous au quotidien. Rien de mieux que de travailler tous les jours sur son projet afin de le réaliser (ceci fera l’objet d’un article aussi). 

Les défis et la fierté de les avoir relevés

Quoi de plus euphorisant que de réussir à terminer un jeu extrêmement dur ou, dans le cas d’un jeu comme World of Warcraft, de passer un donjon (un lieu à explorer et qui débouche le plus souvent sur un boss, c’est-à-dire un « monstre » à tuer), souvent après des semaines de tests. Transposer cette motivation à relever les défis dans la réalité peut être un renfort inestimable. 

En général, nous savons que nous pouvons terminer un jeu vidéo. En cas d’échec, on peut même trouver un maximum d’informations sur internet. Le plus fou est que nous recherchons même cette difficulté : plus nous jouons, plus nous souhaitons un degré de difficulté élevé ! Pourquoi ne pourrions-nous pas agir de la même façon dans la vie de tous les jours ? Tout, ou presque tout peut être réalisable.

 

« Oui mais le jeu n’est pas réel ! » nous direz-vous…

Et si vous réagissiez face à la vie comme face à un jeu ? Essayez !

 

Dans tous les cas, la première chose à faire est d'essayer de se rassurer face aux échecs, car ils nous permettent de réaliser de grandes choses !
Extrait du jeu "Wildstar"
Extrait du jeu "Wildstar"

L'échec est "normal"

Le joueur n’a pas peur d’échouer lorsqu'il veut s’améliorer ou obtenir un meilleur équipement, car l’échec n’est pas fatal. Cette idée est normale dans les jeux vidéo et elle peut aussi le devenir dans la vie de tous les jours. Échouer dans un domaine est devenu très grave dans notre société actuelle alors que sans nos échecs, nous ne pourrions pas évoluer et nous améliorer. Des groupes de joueurs de 10 à 30 personnes vont jusqu'à échouer durant des semaines sur un boss de donjon avant de pouvoir le passer. Pour cela, il faut analyser les patterns (schémas d’attaque), gérer les temps à disposition, améliorer sa dextérité, etc. 

 

Dans la vie aussi, il ne faut pas se contenter d’échouer mais analyser les causes de son échec.  

Nous vous remettons ici la vidéo d’Idriss Aberkhane sur le sujet de l’échec.

Le plaisir

Sans la notion de plaisir il est im-po-ssi-ble de mettre en place des objectifs sur le long terme. Pourquoi est-ce que les jeux vidéo sont si populaires et pourquoi sont-ils si efficaces dans la mise en place de leurs objectifs ?

 

Parce qu’ils sont ludiques !

 

Si vous avez des objectifs de vie, si vous avez des projets ou des envies, ils seront d’autant plus réalisables si vous y incorporez cette notion de plaisir. Ayez du plaisir dans ce que vous faites.  

Les neurosciences étudient énormément le pouvoir qui vient du plaisir. Il est en relation directe avec certaines fonctions automatiques de notre cerveau, notamment avec le système réticulé activateur dont vous trouvez une vidéo explicative ici. Autant l’utiliser à bon escient !

Apprendre à définir son rôle

Dans les jeux, ceux en ligne spécialement, nous ne pouvons pas partir dans des donjons sans avoir défini les rôles de chaque joueur au préalable. Dans les cas les plus basiques, on retrouve un leader qui mène le jeu, d’autres joueurs qui vont au front et d’autres qui restent en retrait pour soigner. 

 

Dans la vie aussi, il est nécessaire que chacun définisse son rôle, que chacun fasse ce qu’il sait faire le mieux, car nous ne pouvons pas être doués en tout. Alors trouvez votre rôle et jouez-le le mieux possible. S’il le faut, faites d’abord semblant et, surtout, faites-le bien afin qu’un jour vous n’ayez plus à faire semblant ou à vous forcer. 

Améliorer ses capacités d'apprentissage

Rien de mieux que les jeux vidéo pour améliorer notre vitesse d’apprentissage. Vous n’imaginez pas le nombre de patterns (des schémas de combat) qu’il faut connaître dans certains jeux. Il faut également être réactif et gérer rapidement les imprévus

 

Tout cela peut être utile dans la société actuelle où il faut être de véritables caméléons. 
Extrait du jeu "Sea of Thieves"
Extrait du jeu "Sea of Thieves"

Le mot de la fin

Nous entendons souvent parler des jeux vidéo comme étant néfastes pour la santé alors qu’en gérant bien notre temps de jeu, nous pouvons développer des compétences incroyablement utiles dans la vie de tous les jours. Ce qui reste définitivement le plus ironique dans l’histoire, c’est que les gens qui critiquent les jeux vidéo sont souvent ceux qui restent facilement crochés devant des séries le soir ou qui jouent à Candy Crush à la moindre occasion. Pour une personne qui n’a jamais joué, ces mondes virtuels peuvent être « effrayants », car oui, ils demandent du temps et de l’implication. Ne jetons toutefois pas la pierre sur ces univers, car ils regorgent de ressources et permettent de développer bon nombre de compétences appréciées dans bien des domaines sociaux et professionnels.

Comme toujours, c'est à nous de savoir nous gérer.

Extrait du jeu "World of Warcraft"
Extrait du jeu "World of Warcraft"