Prendre soin de son sommeil #3

L'impact de nos repas sur notre sommeil
L'impact de nos repas sur notre sommeil

Qui n’a jamais eu de soucis de sommeil : peine à s’endormir, sommeil fractionné, fatigue alors que l’on vient de se lever ? Nous sommes une grande majorité à manquer d’heures de sommeil et pourtant nous peinons à mettre en place des habitudes telles que se coucher plus tôt et éviter les écrans le soir avant de s’endormir.

Vous avez forcément déjà tous eu de la peine à vous endormir après un bon repas. Cet article consacré à l'alimentation et le sommeil se découpe en deux temps :

  • Le déroulement d'une digestion.
  • L'impact des repas de toute la journée sur notre sommeil.

#3 Sommeil et alimentation: quel est l'impact de nos repas?

La digestion

Avant de savoir ce que l’on peut manger afin de bien dormir, penchons-nous sur ce qu’il se passe (en gros) dans nos tripes lors d’une digestion.

Le transporteur universel de notre corps est le sang. Il permet la bonne circulation de nos nutriments et micronutriments, de nos liquides, de l’oxygène, etc.

Lorsque le système digestif est en plein travail, un quart de notre sang se concentre sur lui pour permettre le bon déroulement de tous les organes qui fonctionnent et assistent à toutes les étapes digestives. Cette mobilisation importante et cette utilisation du sang n’est pas sans besoin d’énergie, le corps est donc « en alerte » afin de mettre en place cette magnifique usine.

Lorsque nous dormons, les fonctions automatiques du corps sont plutôt vues à la baisse. Donc, si nous lui imposons un travail telle qu’une grosse digestion (principalement riche en lipides et protéines qui sont plus longues à digérer), l’endormissement ou le sommeil en général ne seront pas favorisés puisque notre corps maintiendra l’état d’alerte.

L'impact de l'alimentation sur le sommeil

Nous avions parlé de ce que nous devons privilégier le soir comme alimentation dans un autre article (vous pouvez y accéder ici) mais nous n’avions pas parlé de l’impact des autres repas de la journée sur notre sommeil.

 

Si vous ne trouvez pas une bonne régularité dans vos repas de la journée,

comment trouverez-vous une bonne régularité dans votre sommeil ?

 

Chouchoutez votre corps si vous voulez qu’il vous laisse en paix durant la nuit.

     
  Les observations de Yannick  
 

Lors de mes entretiens avec mes clients sur l’alimentation, je découvre souvent ce genre de schéma intéressant. 

 

 
 

Ils se réveillent stressés et ne mangent donc pas correctement le matin (surstimulation du système nerveux sympathique dès le réveil, ce qui ne favorise pas la digestion du premier repas de la journée). Pas de pause vers 10h, car la quantité de travail/activité est telle qu’ils ne sentent pas les sensations de faim ; sensations de faim qui peuvent ne pas se déclarer avant midi, car le corps est en alerte permanente. Pour d’autres, cette sensation de faim n’arrive qu’à 16h, pas avant, car aucune pause n’a été observée jusqu'alors.

 

 
 

Au final, le corps est resté en alerte toute la journée. La fin de journée arrivée, il peut enfin relâcher certaines de ses fonctions. Du coup, que se passe-t-il ? Le pauvre leur crie « DONNE-MOI A BOUFFER M**** ! ». C’est là que les personnes reprennent enfin de l’énergie mais vu qu’il n’y en a pas eu assez durant la journée, il faut combler tout ceci. Combler ? Oui ! MANGER ! 

 

 
 

Le drame s'enchaîne, car il faut stocker le surplus ; surplus qui, pour finir, se transforme en graisse, ce qui demande plus de travail digestif durant le sommeil à cause de ce souper trop lourd. Ces graisses stockées doivent, par la suite, être éliminées (vive les poignées d’amour !). Ces personnes se disent « je dois faire plus de fit ! », donc elles augmentent la dose de sport ; sport souvent exécuté tard le soir, ce qui ne laisse pas en paix leur corps (sur-sur-surstimulation du système nerveux sympathique)….

 

Alors que la meilleure chose à faire à la base aurait été de se dire : « Tiens… Je vais essayer de prendre plus de temps pour manger et améliorer mon déjeuner ».

 
 

 

… Désolé du monologue, ce n’est bien entendu qu’une histoire qui n’est sûrement pas la vôtre ou en tous les cas pas entièrement. Mais bon sang, votre corps n’est pas un outil, prenez-en soin !

 
     

Vous l’aurez compris : toute votre journée influence votre sommeil et cela ne s’applique pas uniquement à l’alimentation. Prendre le temps de manger, prendre des temps de pause afin de remettre de l’énergie pour améliorer vos performances (travail, sport, activité, maison… Vous voulez être performant ? Suivez donc ces conseils), manger correctement autant qualitativement que quantitativement en rapport à votre travail/activité, tous ces facteurs feront que vous pourrez dormir correctement le moment venu.

Ne pas faire non plus l'erreur de ne pas manger

Manger léger le soir ne veut pas dire ne rien manger. Durant la nuit et jusqu'au lendemain, vous avez environ 10 heures de pause alimentaire où votre corps n’a pas d’apport d’énergie. Suivant l’activité que vous avez eue auparavant (si vous vous êtes entraîné avant d’aller dormir ou si vous avez bougé plus que d’habitude) il faut tout de même fournir de l’énergie à votre corps.

L’hypoglycémie est également une « alerte » donnée par notre corps. Pendant le sommeil, cette alerte favorise les réveils nocturnes.

Conclusion

Si vous avez de la peine à vous endormir ou que vous vous réveillez trop souvent durant la nuit, il se peut que ce soit votre alimentation ou la façon de vous alimenter qui en est en partie responsable.

Essayez de prendre plus de temps durant vos repas, mangez correctement toute la journée et privilégiez une alimentation plus « végétarienne » le soir afin de faciliter l’endormissement et le sommeil. Rappelez-vous qu’il n’y a jamais qu’un seul responsable lors d’un problème, que c’est un enchaînement de facteurs qui fait qu’il y a un problème.

Cet article est un ensemble d’observations professionnelles mais personnelles, il n’est nullement basé sur des articles scientifiques. Vous en trouverez cependant sûrement beaucoup sur le sujet. Gardez l’esprit critique !

Si vous avez des questions, nous sommes à votre entière disposition.

Livres à lire

Notre série sur le sommeil et articles en lien