Pourquoi lire?

Cet article a pour objectif de vous (re)donner envie de lire. Pour ce faire, nous allons tout d’abord énumérer les points qui font que, aujourd'hui, nous aimons de moins en moins lire. Nous verrons ensuite quels sont les avantages de la lecture.


Pourquoi les gens ne lisent pas?

Nous sommes devenus flemmards

Nous ne parlons pas de flemmardise physique (sinon on en aurait pour trois pages de plus) mais plutôt de flemmardise générale. Ce n’est pas une critique mais une constatation et nous-mêmes en faisons partie.

 

Dans le confort naît l’inconfort !

 

Quand nous sommes trop habitués à la facilité, nous allons systématiquement la rechercher, ce qui peut, au final et paradoxalement, nous empoisonner la vie. En gros, pour beaucoup de monde, la lecture c’est chiant : il faut beaucoup trop se concentrer, ça prend du temps (alors qu’on pourrait regarder la télé), etc. La technologie, l’avancée pharmaceutique et bien d’autres choses sont apparues pour également nous faciliter la vie… sans oublier qu’il nous faut tout, tout de suite !

 

Un simple exemple: le smartphone

 
 

Cet incroyable puits de savoir nous sert à scroller Facebook ou à utiliser WhatsApp mais il reste sagement dans notre poche, lorsque vient le moment de l’utiliser à bon escient comme pour rechercher la définition d’un mot que nous n’avons pas compris ou pour nous informer sur d’autres thèmes importants.

 

Nous-mêmes (Morgane et Yannick donc) ne comptons plus le temps que nous perdons accrochés aux réseaux sociaux et nous trouvons cela bien dommage. S'en rendre compte permet déjà de changer les choses.

 

 

Le pouvoir des grandes chaînes télé

Pas grand-chose à dire sur ce point (ou trop fatigués de le répéter sans cesse) et de toute façon, Alexandre Astier s’exprime mieux que nous sur le sujet.

Nous n’avons rien contre la télévision mais il est vrai que, de la part de toutes ces grandes chaînes télévisées, il est dommage de ne pas mettre plus de gens inspirants ou des émissions « utiles » durant les heures de grande écoute. Qu’on le veuille ou non, nous sommes influencés par les personnes que l’on voit souvent sur les plateaux télé. Mettre en avant des personnalités incitant à la connaissance pousserait sans doute plus de gens à lire davantage.

 

Internet et d’autres médias parallèles à la télévision prennent leur essor depuis plusieurs années, ce qui nous permet de mieux personnaliser notre consommation d’images et d’informations. Pouvoir choisir ce que l’on veut visionner est une chance… pas toujours facile à saisir cependant.

Par manque de temps

C’est bien l’excuse N°1 qui nous fait le plus friser. « Je n’ai pas le temps… » (Yannick : rien que d’écrire cette partie me fatigue à un point… mais à un point… heureusement que Morgane me canalise un minimum). Cette excuse vaut autant que le fameux « mon chien a mangé mes devoirs » de notre enfance. Le manque de temps n’existe pas ! C’est un manque de volonté, d’envie ou d’organisation, mais jamais un manque de temps !

Il y a bien d’autres raisons de ne pas lire.

 

Mais regardons maintenant pourquoi lire.

Les avantages de la lecture

La connaissance, c'est le pouvoir

Prenons le cas des études. Trop très souvent, nous étudions un domaine, et une fois le diplôme en poche, nous partons du principe que tout est acquis. Toutefois, il ne suffit pas d’expérimenter, il est nécessaire de continuer à s’informer et à étudier. Plus nous acquérons de connaissances, plus nous disposons d’armes utiles pour notre travail mais aussi pour notre vie privée. C’est tout particulièrement vrai dans le domaine de la santé où tout évolue bien vite et où les gens acquièrent de plus en plus de connaissances. 

La remise en question

Nous parlons souvent d’esprit critique… Or, cet esprit critique est en déperdition dans notre société, car nous ne prenons plus le temps de le développer. Nous trouverons toujours des personnes qui disent et pensent des choses différemment de nous. A nous de prendre le temps de les lire et de les entendre pour les confronter à notre opinion et, peut-être, changer notre façon de penser. Se remettre en question permet à l’individu à évoluer vers le mieux.

 

Les travaux de nombreux chercheur dont Keith Oatley (un extrait ici)  ont également démontré que la lecture de fictions nous rendrait plus empathiques. 

Un moment pour nous

La lecture comme loisir offre de nombreux bienfaits. Tout d’abord, elle favorise l’endormissement, car elle occasionne une coupure avec la lumière bleue des ordinateurs et des smartphones à laquelle nous sommes exposés toute la journée. Combien de personnes regardent leur téléphone ou la télévision juste avant d’aller se coucher et peinent ensuite à s’endormir ? Ensuite, la lecture permet de pratiquer consciemment la respiration diaphragmatique, ce qui apporte un peu de calme à une journée et/ou soirée stressante(s). Relevons enfin l’influence de la lecture sur notre orthographe et notre vocabulaire. Il y a, bien entendu d’autres avantages sur la lecture. Une simple recherche « google » vous le prouvera 😉


  Yannick et la lecture  
 

Si je n’avais pas eu la lecture, je ne serais peut-être pas où j’en suis aujourd’hui. Nous plaçons tellement (trop ?) de confiance en la médecine et les dires de ses prescripteurs. C’en est devenu grave au point de ne plus chercher à distinguer le mensonge de la vérité. Je ne cesse de répéter la même chose à tous mes clients : il ne faut croire personne mais plutôt garder son esprit critique et analyser les informations récoltées pour se faire sa propre idée. Il faut cesser de penser à travers d’autres personnes et réapprendre à penser par soi-même. (Bon, généralement la fin de mon discours se termine par un « Bordel » ou un « Merde », mais cette phrase fait plus propre sans.) Cet esprit critique peut justement être développé à travers nos lectures. C’est à ce moment que même les informations erronées deviennent des informations utiles.

 

 
  Morgane et la lecture  
 

Je distingue deux types de lecture : la lecture de « travail », « scientifique » et celle de « loisirs », de « fiction ». Les deux prennent une place importante dans ma vie et ont même une influence l’une sur l’autre. Ne sous-estimons pas le pouvoir des fictions, elles peuvent être d’excellents guides dans la vie quotidienne. Ne jetons pas non plus la pierre aux médias mais remettons-nous plutôt en question : notre société nous offre le choix (quantité de chaînes, enregistrement et retour en arrière d’émission télé, internet, youtube, netflix, etc.). A nous d’aiguiser notre esprit critique pour regarder et lire des informations « utiles ». Laissons-nous également le temps pour des contenus plus futiles. A condition de le remettre sur [ON], notre cerveau nous en remerciera 😉