Cinq sens? Vraiment?!

A la recherche d'autres sens et de comment les améliorer
A la recherche d'autres sens et de comment les améliorer

Nous connaissons tous les fameux cinq sens : la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher et le goût…

mais est ce que nous n’en possédons réellement que cinq ?


Bien qu’il existe encore des désaccords sur la définition du mot « sens », on trouve tout de même un consensus. Bruce Benamran de la chaîne Youtube « e-penser » dit qu’un sens est un trio comprenant : 

  1. Des cellules sensitives ou des récepteurs ou, comme il le dit si bien, des machins capables de réagir à un stimulus externe ; 
  2. Un influx nerveux généré par la captation de ce stimulus (la sensation) ; 
  3. Une interprétation de l’influx nerveux par notre cerveau qui nous fournit la perception

Qui a décidé que nous avions cinq sens?

Toujours d’après Bruce Benamran, Aristote aurait décrété que nous possédions cinq sens et que ces derniers étaient liés aux cinq éléments (la quintessence : l’eau, la terre, le feu, l’air et l’éther (en fait, ce dernier n’existe pas mais ça, c’est un autre sujet)). Pour plus d’infos n’hésitez pas à lire Prenez le temps d’y penser (Yannick : oui encore! Habituez-vous, car on n’a pas fini d’en parler, nous l’aimons bien car il Bruceque certaines choses). Aujourd'hui, nous allons vous montrer que nous ne nous limitons pas à ces sens… parce que oui, il en existe beaucoup d’autres…

Passage en revue des autres sens

L'équilibroception: le sens de l'équilibre

Exemple de e-penser : Vous êtes allongé sur le côté, vous avez beau voir votre environnement penché à 90°, vous savez pertinemment où se trouve le haut et le bas. En revanche, vous avez peut-être déjà remarqué que si vous filmez en penchant votre caméra à 90°, il vous est impossible de regarder l’image normalement sans pencher la tête alors que vous savez toujours très bien où se trouvent le haut et le bas.

 

C’est ce sens qui chatouille l’estomac des personnes souffrant du mal de mer.

 

La thermoception: la percpetion de la chaleur

D’après Bruce Benamran, la thermoception repose sur deux formes de capteurs sensoriels :

  • des capteurs de chaleur ;
  • des capteurs de « manque de chaleur » pour le froid.

 

Son livre contient de magnifiques exemples tels que « Pourquoi le menthol est-il froid ? » ou « Pourquoi le piment brûle-t-il ? ». Lisez-le ou parcourez sa page Youtube pour mieux comprendre ce sens. 

La nociception: la percpetion de la douleur

L'échelle de Borg est un outil très utilisé par les coachs sportifs.
L'échelle de Borg est un outil très utilisé par les coachs sportifs.

C’est un sens que nous étudions énormément dans le médical et le paramédical et que les coachs sportifs utilisent tous les jours dans leur travail.

La nociception ne correspond pas au sens du toucher : certains sujets sont insensibles à la douleur sans pour autant perdre la sensation du toucher.

La proprioception: le sens qui permet de se mouvoir dans l'espace

Vous pouvez toucher n’importe quelle partie de votre corps, sans même la regarder (comme l’arrière de votre crâne) tout en sachant exactement ce que c’est.

 

Ce sens est également très utilisé dans le milieu du coaching et de la préparation physique.

D'autres sens sont encore à connaître tels que le sens de la faim et la chronoception (le sens du temps). La plupart reste encore du domaine de l’hypothèse

Yannick : Le sens de la répartie est important aussi… 😉

Pourquoi un article sur les sens?

Tous les sens sont importants et non seulement ils peuvent être développés mais ils devraient l’être ! Regardons de plus près quelques-uns d’entre eux.

La proprioception

C’est le TOMTOM de notre corps. Sans ce système de navigation nous ne saurions ni nous déplacer correctement ni coordonner nos mouvements. Notons aussi l’importance de la perception de la 3D pour situer le haut et le bas même lorsque nous avons la tête penchée. 

 

Comment fonctionne-t-il ? En gros, nous avons un schéma corporel qui est élaboré durant notre enfance et qui est constamment mis à jour, comme un ordinateur, suivant nos expériences de vie (comme les petits bobos ou l’esquive des gifles après avoir fait une crasse (ça sent le vécu…)). Le problème, c’est que ces mises à jours ne sont pas toujours correctes ! Par exemple, nous pouvons enregistrer de mauvaises postures telles que celle assise au travail ou en voiture. Elles ne sont pas indiquées pour notre corps (nous sommes faits pour bouger !). Par réaction, le cerveau va modifier ces références en créant certaines compensations… des compensations qui sont à la base de nos soucis d’inflammation, de nos problèmes de dos, etc.

 

Vous l’aurez compris : travailler la proprioception c’est donner de bonnes références à notre cerveau pour éviter certaines compensations et/ou améliorer certains réflexes. C’est pourquoi nous vous proposons cette vidéo d’exercices de proprioception et d’équilibroception. Pensez aussi aux exercices d'équilibre (du genre se tenir sur une une jambe et balancer l'autre jambe d'avant en arrière) à exécuter tous les jours avant d’aller au travail ou à l’école, durant votre lecture du journal ou votre tasse de café du matin (mais attention ! Le café ça brûle ! (Yannick : Même si on est censé le boire tiède )).

L'équilibroception

N’hésitez pas à lire les articles ci-dessous car nous ne pouvons résumer ce sens en quelques lignes.

L’équilibroception est souvent associée à la vue, à l’ouïe et au toucher. Il est clair que ces sens permettent d’améliorer notre équilibre mais on peut aussi descendre les escaliers dans la nuit ou même garder l’équilibre les oreilles bouchées. C’est un sens que, personnellement, nous connaissons peu. N’hésitez donc pas à nous faire part de vos trouvailles.

La nociception

Elle n’est pas à développer (Yannick : vas-y, frappe-moi le petit doigt avec ce marteau, je veux améliorer ma nociception !) mais il faut savoir qu’elle est présente dans toutes les gênes articulaires et musculaires. Dès que nous ressentons une faiblesse ou une gêne lors d’un mouvement, la nociception nous permet de reconnaître et de prévenir certaines douleurs. Elle reste, avec de l’expérience et de l’écoute, un bon indicateur de l’effort. La connaître évite beaucoup de désagréments.

La vue

Dans son livre Sport sans blessure, Christophe Carrio parle de la vue : elle représenterait le 10% de notre vision… autant dire presque rien. Sachez que vous pouvez conserver, voire même améliorer votre vision (et pas uniquement ces 10%). Cela fera l’objet d’un article et si vous voulez plus de détails n’hésitez pas à lire cet ouvrage. 

En bref

Il est intéressant de voir qu’une idée vielle de plus de 2'000 ans (Aristote : 384 av. J.-C.) peut ne pas être remise en cause par la collectivité durant des millénaires. Dans tous les cas, gardez votre esprit critique et faites des recherches : la connaissance c’est le pouvoir ! Et ce pouvoir est facilement accessible au jour d'aujourd'hui grâce à internet mais, bien entendu, faites attention de ne rien prendre comme valeur sûre.

« La différence entre le génie et la bêtise c’est que la bêtise n’a pas de limite ! »

Source inconnue

Références