S'entrainer avec des élastiques

S'entrainer avec les élastiques, c'est drôle! Mais encore?
S'entrainer avec les élastiques, c'est drôle! Mais encore?

Les bandes élastiques connaissent un succès incroyable. Au départ, les physiothérapeutes utilisaient ces sangles pour tout ce qui touchait à la rééducation mais aujourd’hui, les choses ont bien évolué : les préparateurs physiques et coachs sportifs en ont fait un matériel indispensable soit de l’entrainement (post-traumatique ou musculaire), soit de la récupération (étirements tractés, décompression, etc.).

Utilisés avec des mouvements fonctionnels (de la vie de tous les jours ou du sport que vous pratiquez), ils peuvent devenir un super outil pour s’entrainer chez soi à moindres frais. Encore mieux ! Ils peuvent compléter vos séances de musculation au fitness.


En gros, on fait quoi avec ces sangles?

Finie l’époque où on jouait à l’élastique durant nos récréations. Aujourd’hui on peut l’utiliser pour :

  • L’entrainement musculaire ;
  • La récupération ;
  • L’assouplissement et la mobilité ;
  • L’entrainement post-traumatique ;
  • Etc.

Les avantages

  • Résistance progressive (plus vous tirez, plus c’est dur).
  • Moins de contraintes articulaires.
  • Peu coûteux (de CHF 12 à 30.- l’élastique).
  • Sécurité accrue sur certains mouvements. Prenons l’exemple d’un travail de rotateur d’épaule avec un poids, le poids va poursuivre son chemin si vous n’émettez pas de résistance pour l’en empêcher. Avec l’élastique, vous devrez lutter en permanence contre une résistance (qui plus est, de plus en plus forte), ce qui vous évitera d’aller trop loin. Du coup, on évite certains traumatismes. On en a déjà assez comme ça (surtout psychologiques )…

  • Fait office d’aide, pour les tractions par exemple (placez l’élastique, fixé préalablement sur la barre de traction au centre, sous un genou ou un pied en fonction de l’aide dont vous avez besoin).
  • S’entrainer partout (Yannick : même en NZ ! C’était un de mes compagnons de voyage en 2016 (revoyez la vidéo ici)).
  • Bon pour le travail post-traumatique, après le travail du physiothérapeute suite à une blessure ou durant la physiothérapie.

 

Les inconvénients

  • Quand ça pète… Aie. Donc attention à l’usure de la bande.
  • Difficilement quantifiable : la charge exercée est difficilement mesurable car elle reste approximative (on vous le rappelle : plus vous tirez, plus c’est dur) et il est donc également difficile de reproduire exactement le même entrainement à chaque séance.
  • Toujours connaitre une variante pour l’exercice que vous voulez exécuter, si, par exemple, vous n’avez pas de croche-porte pour l’élastique ou pas de point d’ancrage.

Où en acheter?

Pour notre part, on les achète chez Athleticum ou sur le site de Christophe Carrio mais de nombreuses marques sont sur le marché, vous avez donc l’embarras du choix. Faites juste attention à la qualité, car vu les pressions exercées, cela peut devenir dangereux (ou marrant, dépend du point de vue et de la personne en question).

Des livres pour aller plus loin

Nous allons mettre en place prochainement des vidéos d’exercices avec élastique, d’où cet article de mise en bouche. En attendant, si vous voulez déjà vous renseigner, voici quelques livres à lire (cliquez sur les images pour avoir plus d'informations ;-)):