Un petit Suisse perdu chez les Kiwis #6

Sur la route de Rotorua
Sur la route de Rotorua

6 semaines pour apprendre l'anglais et 6 autres pour visiter un pays à l'autre bout du monde. C'est mon challenge pour ce début d'année 2016.


Mes premières semaines de voyage

Premier jour de route… Comment dire ? J’ai dû en permanence lutter contre mon envie de conduire à droite. Et ici vous faites peut-être 20 minutes d’autoroute, le reste étant de jolies petites routes où il va falloir rester en permanence attentif. Et si votre GPS est généreux avec vous il vous fera même découvrir de toutes petites routes étroites soi-disant plus rapides. Moi je dis, pourquoi pas ?

 

Bon parlons de mon premier jour….

Non en fait n’en parlons pas !

Bon, ok pour animer votre dimanche je vais le faire.

 

Imaginez. Ne faites qu’imaginer et après je vous permettrai de rire. J’arrive à Whitianga, aucun backpacker de libre mais un me propose de planter la tente (car je voulais y rester deux nuits) sur une petite place aménagée pour ça. J’ai donc accepté. C’était sans compter sur la pluie qui pointa son nez au moment où je déballais la tente. Mais têtu comme je suis, je continue mon affaire. Aurais-je dû m’arrêter là et aller dormir dans la voiture ou au moins dans la salle commune du backpacker ? OUI.

 

Les plages de Whitianga
Les plages de Whitianga

Après 20 minutes de combat acharné sous la pluie je réussis à planter cette satanée tente. L’intérieur est autant trempé que l’extérieur mais j’ai réussi, ouf ! Ouais « ouf » pas longtemps. Durant la nuit elle a lâché… Tel un filet de pêche capturant un banc de poissons. J’étais emprisonné à l’intérieur avec mes affaires et impossible de trouver la fermeture éclair pour sortir de ce bourbier. Au final, après 40 minutes sous la pluie à 2h du mat’, je réussis à réparer ce qui devait être réparé et réussis à sauver mes affaires de la pluie. Pour la défense de mon matériel, il y avait une sacrée tempête prévue pour ce jour, donc la faute à pas de chance. Et merci à ma super compagne pour son soutien en fous rires, ce que je suis bien entouré, quel chanceux !

 

Le lendemain j’ai réussi à avoir une place dans le backpacker, je pense que la personne qui gérait les lieux a eu un peu pitié de moi.

 

À Auckland, Whitianga, Rotorua, Gisborne ainsi que durant tous mes autres trajets, les vues sont tout simplement fa-bu-leu-ses.

Hobbiton
Hobbiton

Hobbiton est vraiment beau. Pour tous les fans du Seigneur des anneaux, je suis en train d’accomplir un haut fait : je lis  la trilogie durant la visite des sites du Seigneur des anneaux. Je trouvais ça sympa à faire, chacun sa définition du mot « sympa » (rire).

Pour revenir à Hobbiton, le seul inconvénient de ce genre « d’attractions » c’est qu’elles restent très touristiques et qu’elles doivent être faites en compagnie d’un guide. Je n’aime pas la foule et étant un tantinet rêveur, je ne reste pas croché aux longues explications. D’autant plus qu’elles étaient en anglais, mon niveau doit encore s’améliorer un peu.

Sur la route de Gisborne
Sur la route de Gisborne

Bon, si je dois vous expliquer toutes mes activités cela risque d’être une lecture trop longue (fait gaffe Seb) et trop fastidieuse, donc je vais la raccourcir un maximum.

Gisborne est une ville bien calme et j’aime ça ! J’ai enfin pu bosser un peu dans un MacDo… Oui un MacDo ! Je les déteste mais il faut avouer qu’ils ont un bon wifi. En terme de commercial, il y a ceux qui ont compris et les autres.

Rando dans le Manawatü Gorge
Rando dans le Manawatü Gorge

Je vous écris actuellement de Norsewood où, non loin du village, il y a une jolie randonnée : le «Manawatü Gorge» que j’ai eu le plaisir de découvrir par hasard. En fait, je ne prévois pas grand chose à chaque fois et préfère me laisser porter par le vent Kiwi. Il faut croire que la chance est avec moi… Ou pas vu mes premiers jours (rire). Dans tous les cas, les paysages sont fabuleux et très variés.

 

 See you !

Yannick