Les huiles essentielles, de précieuses alliées contre le stress

Guy La Goutte (vous ne le connaissez pas encore? cliquez sur l'image!) vous présente les Huiles Essentielles.
Guy La Goutte (vous ne le connaissez pas encore? cliquez sur l'image!) vous présente les Huiles Essentielles.

Trois choses sont à garder en tête lorsque l’on utilise les huiles essentielles :

  1. une huile qui fonctionne sur votre voisin ne va pas forcément vous convenir. Pourquoi ? Parce que les principes actifs qui ont une efficacité physique ne suffisent pas pour définir une huile essentielle qui a aussi un pouvoir énergétique (actions sur les chakras, les doshas, etc.).
  2. la dénomination des principes actifs (les chémotypes) est toutefois primordiale puisqu’elle nous donne les informations sur les effets secondaires et les contre-indications d’une huile essentielle.
  3. Les huiles essentielles n’agissent pas comme des médicaments : il faut les appliquer très régulièrement pour en percevoir les effets et elles doivent être utilisées pour agir sur la cause de la maladie plutôt que pour en réduire les effets.


Les fêtes de fin d’année à peine bouclées, voilà qu’il faut déjà penser à la rentrée scolaire ou professionnelle. Pour vous aider à l’affronter, nous vous proposons aujourd’hui plusieurs huiles essentielles pouvant palier à votre stress.

Les réponses face au stress & les familles d’huiles essentielles

Vouloir gérer son stress peut aussi bien signifier une recherche de lâcher-prise et de détente qu’une envie d’enracinement et de concentration. Vous pourrez renforcer ces deux réactions en recourant à différentes huiles essentielles.

Comment savoir quelle huile utiliser ? en connaissant ses principes actifs (qui devraient toujours être indiqués sur le flacon). Nous touchons ici les aspects chimiques des huiles essentielles, donc certainement plus barbares mais surtout nécessaires pour éviter les dégâts.

 

3 familles biochimiques pour le lâcher-prise et la détente 
 Famille Effet Contre-indication  Exemples
Acides les pro-détentes

HE Cyprès

HE Géranium rosat

Aldéhydes terpéniques les apaisantes

Risques dermocaustiques* et tussifs*

(20% du mélange max !)    

HE Litsée citronnée

HE Verveine citronnée 
Esters les calmantes

HE Camomille romaine

HE Lavande

Tous les HE Petitgrains
3 familles biochimiques pour  la concentration et l’enracinement       
 Famille Effet Contre-indication  Exemples
Monoterpènes les tonifiantes Risques dermocaustiques*

Les HE d'aiguilles de conifères

Les HE de zestes d'agrumes

Sesquiterpénols les stabilisantes Risques dermocaustiques*  

HE Narde

HE Ylang Ylang

Coumarines les créatives Phototoxiques*

Les HE de zestes d'agrumes   

Comment et quoi utiliser?

Compte-tenu des nombreuses contre-indications pour la peau des familles biochimiques recommandées, il vaut mieux utiliser ces huiles essentielles par diffusion atmosphérique (diffuseur à ventilateur ou simplement en humant le flacon). 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles (ou de synergies) suffisent et pensez à placer votre diffuseur à l’entrée de la pièce pour une diffusion optimale.

 

Personnellement, nous diffusons ces deux synergies :

  1. Pour créer une ambiance de travail : HE Citron + HE Cyprès (+ HE Ylang Ylang)
  2. Pour faciliter le sommeil : HE Lavande + HE Camomille romaine + HE Ravintsara

Lexique

*Risques dermocaustiques: utilisées pures, les huiles essentielles à risques dermocaustiques peuvent brûler la peau. Il vaut mieux bien les diluer dans une huile végétale ou même préférer une diffusion atmosphérique.

 

*Risques tussifs: huiles dont la senteur peut provoquer la toux. Dans une synergie, ces huiles ne doivent pas dépasser le 20% de votre mélange.

 

*Risques phototoxiques: huiles dont l'application sur la peau peut provoquer des tâches brunes (définitives!) après s'être exposé au soleil. Et attention, les effets de ces huiles essentielles sont encore valables après plusieurs jours, voire semaines. Il vaut donc mieux ne pas du tout les utiliser sur la peau. Personnellement, nous ne les utilisons qu'en diffusion atmosphérique.


Précautions d'usage

  • Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution et être conseillé par un aromathérapeute est vivement recommandé.
  • Dans tous les cas (c’est-à-dire même sans contre-indication), elles sont déconseillées (à quelques exceptions près) aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.
  • Afin d’éviter les irritations (pour les huiles essentielles concernées), appliquez-les sur la peau mélangées à une huile végétale et avalez-les avec du miel.